Encadreurs en premiers secours : la nouvelle vague arrive !

Une promotion de nouveaux encadreurs en Premiers secours de la Croix-Rouge Malagasy vient donc de sortir le samedi 07 août dernier à Ambolonkandrina, au domaine des religieux dehoniens (lire article précédent). En fin de compte, ce sont 20 stagiaires qui ont suivi les neufs jours de formation au lieu des 15 prévus initialement. C’est tout bénef - comme on le dit dans le langage courant - pour ces dearniers et les futurs secouristes de 7 régions de l’île où sont issus ces encadreurs. D'après ces encadreurs appelés à former des secouristes tant au niveau rural que dans les milieu urbain, le stage qu'ils ont passé a été dur. Tant au niveau du volume des modules enseignés que dans l'emploi du temps. On a pu le constater lors de notre passage au centre de formation. Le poids de la dizaine de jours attribuée au stage intensif pesait sur le visage de certains d'entre eux. Déjà que le voyage de leurs villes de résidence jusqu'à la Capitale n'a pas encore été complètement "digéré". Surtout pour certains venus de loin, à l'image des stagiaires d'Antsiranana. La fatigue a, toutefois, été rapidement oubliée au fil du temps et à mesure où ces "purs produits" de la Croix-Rouge (CRM, Croix-Rouge Française et CICR réunis) ont sympathisé entre eux. Les petites parties de volley-ball aidant, entre deux cours de premiers secours, des liens d'amitié se sont établis.

La formation s'est officiellement achevée le samedi 09 août au cours de la remise de certificats. Une petite cérémonie suivie d'un cocktail et d'un déjeuner ont clôturé la formation des encadreurs en premiers secours à Antananarivo. Cette cérémonie a été rehaussée par la présence du président national de la CRM, du chef de délégation de la CICR et du chef de projet secourisme de la délégation de la CRF à Madagascar. A noter que deux autres sessions de formations de ce genre sont prévus dans les jours qui viennent, mais cette fois-ci à Manakara et à Toliara.




Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant !



A vous

Tout le monde peut publier un commentaire.